Galerie Martagon

Isa Barbier, Michel Barjol, Olivier Bartoletti, Martin Caminiti, Julien Cassignol, Max Charvolen, Philippe Chitarrini, Christine Crozat, Bill Culbert, Pip Culbert, Claire Dantzer, Nicolas Daubanes, Nicolas Desplats, Philippe Domergue, Bertrand Gadenne, Jean-Claude Guillaumon, Lina Jabbour, Sandra D. Lecoq, Marie-France Lejeune, Franck Lestard, Susanna Lehtinen, Collectif Susanna Lehtinen/Silvia Cabezas-Pizarro, Sylvie Maurice, Anne-Marie Pécheur, Jean-Yves Pennec, Étienne Pressager, Charlotte Pringuey-Cessac, Pascal Simonet, Christian Valverde




Pip Culbert



Née en 1938

Si l’on considère que le principe d’invertion est l’art de jouer de paradoxes,l’oeuvre développée par Pip Culbert l’incarne alors à la perfection. Ses formes spectrales vidées de leur contenu (comme dissoutes puis recomposées) en même temps que tirées à quatre épingles, sont esquissées à partir d’un informe (au sens privatif) laissant échapper la présence muette du vêtement et du corps en négatif. Concevoir une nouvelle généalogie de formes ; remodeler l’épure du vêtement à partir de la disparition : bouleverser les limites établies ; renverser la notion de négativité afin d’en libérer des sortes de fictions subjectives, tel est le défi lancé à l’étrangeté apprivoisée du monde, pour mieux nous la faire partager. A-t-on dit l’essentiel ? Cette oeuvre dit tout cela, apparemment très simplement...

Extrait de Pip CULBERT - Exercice de soustraction de Patricia BRIGNONE



Pip CULBERT Pip CULBERT Pip CULBERT