Galerie Martagon

Depuis 1991 à raison de 3 ou 4 expositions personnelles, 2 à 3 expositions de groupe par an, par sa rigueur, ses expos hors les murs, ses participations aux foires SAGA, Art Jonction, ses expositions à thèmes, Hommage à Sade, La cuite, Postérieur, présentées par Guy Scarpetta sous l’appellation École de Malaucène, la galerie Martagon est devenue un lieu incontournable de la création contemporaine.




Martin CAMINITI



12 avril / 30 mai Installations, photographies, dessins, sculptures Vernissage le samedi 12 avril


- N’en déplaise aux anguleux, aux pointus, aux cabossés et carrés de toute espèce, la perfection, si jamais il s’en trouve en ce monde hésitant, est rondeur. Féminine d’abord, n’importe quel gascon vous le dira, qui ajoutera trop vite, pudique échanson, rondeur du vin de chez nous quand il est sans tâche ni défaut.
Chez Martin Caminiti la rondeur est plus que parfaite, elle est infinie. Comme ses roues qu’il fait tourner dans l’espace sans limite de notre imaginaire, rondes de l’enfance et de ses re-créations, du bonheur nostalgique de ces routes de France où l’été à flonflons bleuit les bicyclettes sur des ballons d’Alsace et des Val à Loup rond.
Pêcheur par son prénom, cycliste par atavisme, franc comme le soleil qui éclabousse de ses rayons tubulaires son port d’attache et réchauffe sa mer sans faire la marée, il nous offre en partage les mystères dorés de ses prises multiples accrochées à ses cannes et pendues à ses filets. Cette rondeur-là est toute finesse, de délicatesse et d’envolée, bouquet de plumes écloses sous le métal premier qu’il déguise et façonne à sa guise, vieux cadres recyclés avant extrême-onction, matériau renaissant du profond de l’oubli, objets réanimés par le souffle de l’artiste…

Cette rondeur-là nous joue pour de vrai la musique de la vie, celle des partitions intimes que tout le monde sait mais que trop peu entonnent, huile du pédalier que la chaîne copule, chuintement marin du crin et de la corde, quelques notes égrenées aux pignons de la rue…
Pour notre bonheur, Martin Caminiti est un enfant qui a bien tourné. N’en déplaise aux anguleux, aux pointus…
Extrait d’un texte de Roseline Giusti-Wiedemann pour l’expo "Gardez la ligne" Galerie des Ponchettes


Martin Caminiti Martin Caminiti Martin Caminiti Martin Caminiti Martin Caminiti Martin Caminiti